Café écolo le 23 janvier : mix électrique, éclairons nos lanternes pour sortir du nucléaire

Premier Café écolo du groupe d’action L’Ecologie en commun, FI Paris 19. Au menu : des interventions d’insoumis spécialisés dans le mix électrique, des débats, des joutes verbales pour affûter nos arguments, en présence de Danièle Obono, députée de la France insoumise de la 17e circonscription. Ca se passe le 23 janvier à l’Abracadabar !

Le 23 janvier, à 19h, le groupe d’action l’Ecologie en commun organise une réunion publique à l’Abracadabar autour du mix électrique.

En 2016, 72,3% de l’électricité produite en France était d’origine nucléaire. Sortir de cette énergie coûteuse, polluante et dangereuse est l’un des trois thèmes prioritaires de campagne choisi par la France Insoumise lors de sa dernière convention en novembre 2017.

La proportion des différentes sources d’énergie qui composent l’électricité que nous consommons, constitue ce qu’on appelle le « mix électrique ». L’amener à 100% d’énergies renouvelables est une ambition qui va à l’encontre des choix industriels soutenus par les politiques menées ces dernières décennies.

Pour sa première édition du « Café Ecolo », le Groupe d’Action « L’Ecologie en Commun » invite un chercheur spécialiste de l’intégration de l’énergie solaire dans le réseau électrique. Il nous présentera le mix énergétique français, son histoire, son économie et son fonctionnement. Il nous éclairera sur les défis scientifiques nécessaires pour atteindre une électricité sans nucléaire.
Riches de ces informations, les ami-es de L’Ecologie en Commun mettront en lumière les contrastes entre les propositions de l’Avenir en Commun pour la transition énergétique avec les actions du gouvernement actuel.
La soirée s’achèvera avec la mise en scène interactive de joutes verbales qui nous armera face aux argumentaires des sympathisants du nucléaire.
Danièle Obono, députée de la France insoumise de la 17e circonscription nous fait l’amitié de venir. Elle conclura sur une comparaison du projet énergétique de l’Avenir en commun avec celui du gouvernement actuel.