La France Insoumise se mobilise contre les expulsions

Dans le cadre de la campagne de lutte contre la pauvreté menée par la France insoumise, le livret logement vous appelle à vous mobiliser à Paris et partout en France !

Samedi, c’est la date de fin de la trêve hivernale des expulsions : cela signifie que des milliers de personnes vont être expulsées, la plupart du temps sans être relogées. Chaque année leur nombre ne cesse d’augmenter : 132 000 jugements d’expulsion, 15 222 familles jetées à la rue avec le concours de la police en 2016. Les préfets expulsent même des prioritaires DALO, alors qu’ils sont chargés de les reloger urgemment.

Cette fin de la trêve, c’est aussi la fermeture des hébergements d’urgence ; des milliers de sans-logis (migrant·e·s, ancien·ne·s expulsé·e·s, chômeur·se·s, précaires…) qui vont être remis à la rue. Le droit à un hébergement inconditionnel et à une orientation vers un relogement, mesures prévues dans la loi, n’est pas appliqué.

En France, 4 millions de personnes sont mal logées ou privées de domicile, et 12 millions voient leur situation fragilisée par la crise du logement. Mais Emmanuel Macron, plutôt que de garantir le droit à un logement digne, préfère s’en prendre aux locataires. Il attaque durement les HLM en piochant dans leurs caisses pour compenser la baisse des APL, en les poussant à vendre 1% de leur parc, à faire appel à des capitaux privées ; il s’apprête aussi à remettre en cause la loi SRU qui oblige les communes à avoir au moins 25 % de HLM. Enfin, dans le logement privé, il veut mettre en place un bail précaire de 1 à 10 mois, tout en passant à la trappe l’encadrement des loyers !

À l’Assemblée nationale, lors de l’examen de la loi logement « ELAN », La France insoumise sera la porte-parole des locataires et des associations qui défendent le logement pour tou·te·s.

Ainsi, les insoumis·es se sont mobilisé·e·s ce samedi 31 mars, auprès des nombreuses associations et collectifs qui luttent pour le droit au logement, auprès des mal-logé·e·s et des précaires.

Rassemblement rue de Palestine en souvenir de la « Journée de la Terre »

A l’occasion de la journée de la terre que nous commémorions rue de Palestine en souvenir du 30 mars 1976 ,  plusieurs intervenants ont pris la parole dont notre députée Daniele OBONO . Nous apprenions dans le même temps que l’armée Israélienne tirait sur le rassemblement des palestiniens de Gaza faisant 16 morts et plusieurs centaines de blessés.
Nous nous associons à la douleur et à la colère du peuple palestinien.

https://www.afp.com/fr/infos/259/gaza-15-palestiniens-tues-dans-des-heurts-avec-larmee-israelienne-doc-13f7ts7

 

Cagnotte pour les cheminot.e.s en grève

Les cheminots sont en grève pour défendre un bien commun : un service public de transport ferroviaire.

Le gouvernement n’entame pas de négociations, et annonce qu’il va passer par les ordonnances. Les directives européennes sur le rail explicitent une trajectoire de « Marché commun du rail », qui ne peut se faire qu’avec un abandon de la tutelle de l’état.
Comme on l’a vu pour les autoroutes, comme on est en train de le voir pour les aéroports, la mise en concurrence pour des marchés de service publics augmentent les coûts et dégradent la qualité de service.
Le rail britannique en est la preuve.

Les grèves coûtent cher, et il est important que le mouvement puisse durer pour aboutir.

Dans ces conditions, la FI 19ieme a lancé une cagnotte. Vous pouvez y faire un don pour les aider.

Appel unitaire à la journée de mobilisation du 22 mars

Déclaration unitaire

Voilà des années que les gouvernements successifs ont fait le choix de la privatisation des transports contre le climat, l’égalité et le social : sous-investissent dans le rail et investissement massif vers autoroutes et autocars, privatisés qui favorisent notamment l’explosion du trafic de marchandises par poids lourds.

Depuis 1997 et la création de RFF, la SNCF est toujours plus segmentée, pour casser le corps social cheminot et poursuivre les privatisations préconisées par les « directives » européennes. Aujourd’hui Macron pousse au bout la logique, de l’éclatement de la SNCF. Partout en Europe, les recettes qu’il veut appliquer produisent la disparition de lignes, l’explosion des prix, la vétusté des installations et des trains, la disparition du fret. C’est toute la population qui paie triplement l’addition : financièrement, par l’inégalité territoriale induite et par sa santé altérée par la pollution générée.

Continuer la lecture de Appel unitaire à la journée de mobilisation du 22 mars

30 mars / 3 avril : deux rendez-vous pour la défense du peuple palestinien 

A l’appel du comité Palestine Paris XIXe

Le comité Palestine organise un rassemblement à l’angle de la rue Fessart et de la rue de Palestine, vendredi 30 mars 2018 à partir de 18h, ainsi qu’un rencontre-débat, avec Bernard Ravenel, mardi 3 avril, à 19h, local de l’UL-CGT, 1 rue de Nantes, Paris 19e.

Continuer la lecture de 30 mars / 3 avril : deux rendez-vous pour la défense du peuple palestinien 

Campagne pour la sortie du nucléaire et pour la promotion des énergies renouvelables

Au mois de novembre lors de la Convention, les insoumis·es ont décidé de mener trois campagnes thématique. La campagne pour la sortie du nucléaire et la promotion des énergies renouvelables est la première campagne nationale de la France insoumise en 2018.

Et dans le XIXe ?

Retrouvez les actions de diffusion de la campagne

… sur notre agenda

Et les prochaines votations sur l’arrondissement

14h-17h : place Stalingrad 

Mercredi 14 mars :

18h-20h : sortie du métro Colonel Fabien

Samedi 17 mars :

–  14h-18h café urbain (Crimée) : point de votation

16h-18h30 : devant le 104, 5 rue Curial (événement anniversaire de Mediapart)

Dimanche 18 mars :

    – 15h-17h : entrée des Buttes Chaumont (coté mairie)

 

Continuer la lecture de Campagne pour la sortie du nucléaire et pour la promotion des énergies renouvelables

Réunion publique sur les réformes du lycée, du bac et de l’université – avec la députée Sabine Rubin

La France insoumise Paris 19e organise une réunion publique, mardi 13 mars, à l’Abracadabar pour informer les habitants sur les réformes du lycée, du bac et de l’université. La députée Sabine Rubin, membre de la commission Education et Culture du Parlement participera aux débats et nous présentera ses travaux parlementaires sur le sujet.

Les réformes du lycée, du bac et de l’université lancées par le gouvernement ces dernières semaines portent un coup dur contre l’école. Contrairement à ce que laissent entendre les éléments de langage du gouvernement, elles vont renforcer les inégalités sociales et territoriales déjà présentes dans le système scolaire français et toucher particulièrement les classes populaires et moyennes. Il est important que nous sachions toutes et tous de quoi il retourne vraiment.

Continuer la lecture de Réunion publique sur les réformes du lycée, du bac et de l’université – avec la députée Sabine Rubin

Non aux compteurs linky : la mairie de Paris se doit de protéger ses administré-e-s

linky

A grands renforts de coups de téléphone et courriers comminatoires la société ENEDIS multiplie les pression auprès des habitants du 19e pour imposer le compteur Linky. Mais pourquoi diable veulent-ils imposer cette vilaine boîte toute jaune ? Pourquoi refuser ? Et que fait la mairie ?

La société ENEDIS, filiale d’EDF, prend contact avec les habitants du 19e afin d’installer des compteurs « intelligents », les fameux compteurs Linky…

Les compteurs Linky sont en fait

Un déni de démocratie.

Aucun document réglementaire ou législatif ne  nous oblige à accepter ce nouveau compteur.

Un risque d’atteinte à notre santé.

Il n’existe pas, selon l’Agence nationale de sécurité sanitaire, de l’alimentation, de l’environnement et du travail (ANSES) de « littérature scientifique traitant spécifiquement des effets sanitaires à court ou long terme de l’exposition aux compteurs communicant » et à sa connaissance « aucune étude de provocation n’a été menée sur des expositions aux compteurs et/ou aux fréquences utilisées pour les compteurs d’électricité ».

Une atteinte à notre sécurité.

les risques d’incendie, relatés par la presse, la radio et la télévision sont légions. Ils ne sont pas suivis de contre expertises sérieuses.

Une atteinte à notre liberté

  
Les risques que fait peser ce système sur la confidentialité des nombreuses données privées qui seront recueillies pour des usages commerciaux 

Un gâchis écologique et économique
  • Nous jetons 35 millions de compteurs en état de marche d’une durée de vie d’environ 60 ans au profit de compteurs d’une durée de vie évaluée à 10 ans!
  • Une augmentation de nos factures d’électricité d’environ 10%. D’une part pour financer l’installation de ces nouveaux compteurs, et par l’obligation de leur renouvellement tous les 5 à 7 ans, car leur durée de vie est courte (Articles dans les journaux « Est Républicain » le 01-08-2017, « La Voix du Nord » le 15-03-2017). Mais aussi parce les factures sont établies sur des Kva et non plus sur des Kwh.
  • Une absence de bénéfices réels pour les consommateurs confirmée par la Cour des Comptes.

Les moyens de refuser

VOUS POUVEZ REFUSER ! individuellement par un courrier :  modèle sur https://www.artemisia-lawyers.com ou refus.linky.gazpar.free.fr

VOUS POUVEZ REFUSER ! collectivement en consultant les lettres types sur stoplinkynonmerci.org

VOUS POUVEZ REFUSER ! en signant massivement la pétition adressée à la Mairie de Paris et lui demandant de voter une délibération contre la pose de ces compteurs. A ce jour 520 communes l’ont fait!

Grand froid : mineurs livrés à eux-mêmes dans le nord et l’est parisien

Plusieurs avocats ont adressé jeudi 8 février au procureur de Paris le nom de 128 mineurs en «danger grave et immédiat».

CC – Jeanne Menjoulet

Le procureur de Paris, François Molins, s’est vu adresser ce jeudi 8 février par plusieurs avocats un signalement de mineurs isolés « en danger » dans la capitale, en pleine vague de froid.

« De nombreux mineurs non accompagnés (…) se trouvent actuellement livrés à eux-mêmes dans les rues de Paris, sans abri, par des températures négatives, et de ce fait exposés à un danger grave et immédiat pour leur santé physique et psychique », s’alarment ces avocats dans un courrier cité dans la presse.

Continuer la lecture de Grand froid : mineurs livrés à eux-mêmes dans le nord et l’est parisien